TÉLESCOPES  SCHMIDT CASSEGRAIN
* dernière mise à jour janvier 2008
 
Bonjour c'est moi ! j'ai 40 ans et 240 mois en ce moment. Je suis inculte  en Astronomie( entre autre..)
que je ne pratique que depuis 1999 ( date d'achat d'un S-C C8) , et  également en optique !!
Mais j'adore farfouiller , regarder , comprendre , transformer , ne pas croire ce que l'on me dit..
Je dédie cette Page à l'Égyptien qui 3000 Avant J-C  a inventé la Karmu ( la Vigne , donc le vin, donc le Cote du Rhône)
mais également à Stéphanie de Monaco pour son illustre chanson (   Comme un ouragan,........................  ♫ )

Je tiens à associer avec moi dans l'élaboration de ce document  : 
 
Philippe Morel dont la passion et l'expérience des S-C m'ont beaucoup motivé.
le Suisse  Alain Kohler  et ses connaissances optiques et mécanique sur les S-C .
mon ami Etienne Simian , sage conseiller , et mon copain Laurent BROUILLAC
amoureux des S-C , passionné comme moi dans l'amélioration de ce type d'Instruments.

POURQUOI CETTE PAGE ?
 
Utilisant depuis 4 ans un Télescope SCHMIDT-CASSEGRAIN ,Celestron C8 ,  je me suis souvent posé
plein  de questions sur sa  Focalisation   et sa  tenue de la COLLIMATION .
Connaissant le montage Optique et Mécanique ...   , il y a plein de raisons qui peuvent induire ces soucis .
J'ai donc décidé de trouver des solutions , qui bien entendu vont entraîner
     ► le démontage du Télescope , & de profondes modifications mécaniques ◄
 
Ce document sauf indications clairement précisées  est personnel , il n'engage que moi
dans mes idées qui animent ce projet .......comme  la science infuse ...c'est pas moi  ☺,
ce document représente beaucoup de dangers !!
je ne suis donc en aucun cas responsable des détériorations de vos matériels a
la suite d'applications suivant  ce document , qui d'ailleurs auto détruira votre ordinateur
dès la fin de sa lecture.
Par ailleurs , je n'autorise les copies de tout ou partie de ce document qu'après mon accord écrit., sinon vous encourez des Poursuites
à mobylettes .......effrénées
copyright© Bernard BAYLE  , bbayle@bbayle.com 

 
Cette Page comporte  9 chapitres
I )  RAPPEL du SYSTÈME OPTIQUE SCHMIDT CASSEGRAIN.
 
2 ) CRITIQUE  du SYSTÈME de Focalisation  SCHMIDT CASSEGRAIN.
 
3 ) Types de Modifications  Mécaniques  pour un  SYSTÈME de FOCALISATION
      de type SCHMIDT CASSEGRAIN.
 
4)  DÉMONTAGE d'un S-C  Celestron C8.
 
5 ) Les PIÈCES cotées d'un S-C  Celestron C8.
 
6 ) Modifications Mécanique d'un S-C C8 .
 
7) Tests et Conclusions .............
 
8 ) LAVAGE des MIROIRS et LAME Correctrice d'un S-C.
 
1 )  RAPPEL du SYSTÈME OPTIQUE SCHMIDT CASSEGRAIN
 
Ce système optique très ingénieux  permet pour des Focales Élevées d’avoir un Instrument de longueur réduite .
 
o        Le Miroir Primaire est Sphérique et très ouvert , il  reçoit le faisceau lumineux direct ,
        ce faisceau est renvoyé vers le Miroir Secondaire convexe Hyperbolique,
  qui resserre le faisceau et le projette dans l’axe optique ( Primaire  percé en son centre )
  pour former enfin le Foyer .
o        La  Lame correctrice ( dite Lame de Schmidt )  avant corrigeant les erreurs  de Sphéricité .
 
Lorsqu’on dit par exemple , qu’un C8 (203mm de diam. et 2000 de Focale ) a un F / D  de  10 , en fait
ce rapport de 10 est sur l’ensemble du système optique .
 
 
 
 début d'Insertion du Document  d' Alain Kohler                 copyright © by Alain Kohler
 
Alain ( Astronome Suisse connu pour ces études optiques d'instruments et entre autres des S-C)
que j'ai contacté m'a permis exceptionnellement d'insérer  ces lignes dans cette Page ,
 je le remercie vivement , et je vous invite a visiter le Site sur lequel il intervient :  www.obs-arbaz.com
 
Le rapport f/d d'un SC (souvent à 10) est celui du système et n'est pas celui du primaire qui
est beaucoup plus petit, donc autour de 2
(ce qui n'est pas sans influence sur la qualité de l'image…).
On peut le construire de manière géométrique en prolongeant virtuellement à gauche du secondaire les
rayons lumineux réfléchis par celui-ci jusqu'à ce qu'ils s'écartent d'une distance correspondant au diamètre
du primaire: on trouve alors la distance focale du système qu'il suffit alors de diviser par le diamètre d
 du télescope pour obtenir le rapport f/d annoncé.
 
 
La focalisation avec les SC
La focalisation se fait en déplaçant le miroir primaire. Celui-ci est poussé ou tiré le long d'un tube.
Comme il existe un jeu entre ce tube interne et le support du miroir et que la traction ne se fait que par un point,
 le miroir a tendance à quelque peu changer de direction, ce qui occasionne un déplacement latéral de l'image
lorsqu'on fait la mise qui peut être plus ou moins important selon la qualité de ce système mécanique
 (quelque peu rudimentaire…).
Mais ce qui nous intéresse ici, c'est la précision de la mise au point. Supposons que la distance initiale
entre le miroir principal et le miroir secondaire est d. Le déplacement du miroir primaire est noté par delta-d.
 La distance entre le miroir secondaire et le foyer est noté par b. Et le déplacement du foyer est noté par delta-b.
 
Première surprise :
Un déplacement delta-d du miroir n'occasionne pas le même déplacement delta-b du foyer !
Ce serait le cas si le miroir secondaire était plan. Mais il est convexe. En fait, lorsque le miroir primaire
s'approche du secondaire, les rayons lumineux qui frappent les bords du miroir secondaire arrivent de
manière plus «tendue» et sont renvoyés encore de manière plus tendue ce qui fait que le foyer se déplace
considérablement vers l'arrière.
 
Deuxième surprise :
Le déplacement delta-b du foyer ne correspond pas au changement delta-f de la distance focale.
D'après la première surprise, on peut s'attendre logiquement à ce que la distance focale du système change.
On pourrait penser qu'elle change de la même grandeur que le déplacement du foyer. En refaisant la construction
 précédente de la prolongation virtuelle des rayons lumineux, on remarque aisément que les rayons en pointillés,
 étant moins tendus, doivent aller beaucoup plus loin virtuellement à gauche pour être écartés d'une distance
correspondant au diamètre du télescope.
 
 
Voilà pour les surprises, qualitativement parlant. .................................................................
FIN  d'Insertion de DOCUMENT d' Alain Kohler                 copyright © by Alain Kohler
 
 
La Focalisation  ( au moment de la Mise au Point ) des S-C  se fait donc par déplacement du Miroir  Primaire !
Le miroir est  ‘’ Poussé  ‘’ ou Tiré’’ suivant le sens de rotation de la vis qui entraîne ces déplacements .
 
J’ai toujours trouvé ce système quelque peut Primaire ( sans jeu de mots ), mais c’est aussi ce Type de Montage Optique qui assure un encombrement minime de l’Instrument par rapport au diamètres relativement élevés ,
de 200 à 305 mm dans les cas les plus courants , mais également qui fait baisser les coûts .
 D’autre par cela permet aussi de travailler à des F / D de grandes amplitudes 3.3 à 40 par exemple.
 
2 )  CRITIQUE  du SYSTÈME de Focalisation SCHMIDT CASSEGRAIN
 
 
  • Déplacement du Miroir Primaire :
 
Le Miroir Primaire percé en son centre est traversé et serré sur  un Tube .
Ce Tube coulisse , sur un autre Tube Fixé  au Barillet Arrière .
L’entraînement des déplacements avants / arrières  du Miroir Primaire s’effectue en UN SEUL POINT
et qui plus est  fortement décalé par rapport aux axes optiques , par l’intermédiaire d’un bras  métallique
fixé au flasque arrière de support du Primaire .
C’est sur ce bras  métallique  qu’arrive la Vis de Focalisation externe .
 
Il est facile de  comprendre que tout déplacement  avant / arrière entraîne  forcément
avec le jeu des Tubes coulissants du primaire et celui fixé au barillet  ,
 
un déplacement non linéaire du Miroir .
C'est-à-dire qu’a chaque déplacement , le Miroir bouge latéralement , vous donnant un
magnifique déplacement de l’objet sur le Miroir ou Shifting  mais surtout une dé-collimation  
assurée .
 
Vous entendrez plein de gens vous dire ‘’ oh moi je n’ai pas de shifting sur mon Celestron ou mon Meade ‘’ .
Il est certain qu’avec un 35 mm au Foyer , ou un 35 mm avec Reducteur3.3 ……………..
le  mouvement sera très réduit .
Maintenant  passer à F / D = 30 , avec par exemple une Barlow3x sur un 203 mm
placer une webcam ou une CCD au bout . Et faites la mise au point : ...!!!!!!  TOUS LE MONDE AURA  COMPRIS   !!!!!
 
 
 
 
  • La COLLIMATION :  Vous allez dire : '' déjà !!  a ce stade ??? ''
 
Et bien  malheureusement , il faut déjà en parler . Comme vu précédemment ,
à chaque déplacement du primaire , le jeu de coulissement entraîne  un déplacement
latéral du Miroir secondaire , bien sur c’est plus de l’ordre du 1/100  mm ,
mais c’est suffisant pour tuer la collimation rapporté au petit diamètre du Secondaire .
Donc a tous les déplacements de Focalisation , la certitude de conserver une collimation
correcte est vraiment bien mince .
 
Ajoutons a cela les déplacements du Télescope dans l’espace :
-          je collimateur sur une étoile à 50° d’élévation dans la direction du 90 °
-          je re-pointe une étoile en direction du 200° et ce même à 50 °
=> CONSTAT :
la collimation a bougée ……….
 
  • La Mise au Point  :
 
Si vous avez déjà essayé de Focaliser par exemple un Planète  à 4 ou 6 mètres
de Focale avec un S-C  , …. VOUS COMPRENEZ DÉJÀ le problème  
 
En fait la Mise au Point , appelons ça la MAP , revient a placer le Foyer en concordance
avec nos oculaires , nos webcams ou CCD .
 
Comme le Miroir Primaire est concave , un très minime déplacement de celui-ci lors de la MAP
entraîne un très grand déplacement du Foyer .
Exemple : j’avance le Primaire au moment de la MAP vers le secondaire , le point
du foyer reculera énormément vers l’arrière .
 
Le  rapport de déplacement du Primaire avec le déplacement du foyer
ce calcule  mathématiquement , comme cela a déjà été fait pour un S-C de 203 mm inutile
de réinventer la roue ….
Ce Rapport est considérable , il est de 25x  , ça veut dire :
-          que pour un déplacement de 1 mm du Miroir Primaire vers l’avant
-          le Foyer va se déplacer de 25 mm vers l’arrière ….
-          à F /D = 10 , la plage théorique de Focalisation est de 0.4 mm …….
soit un déplacement  du Primaire de 0.016 mm ……….
 
            Et dans tout cela , nous n’avons pas pris en compte le jeu important de la Vis de
déplacement du Miroir Primaire ……..
 
            Non , ne jetez pas votre S-C , tout le monde ne fait pas de la webcam ou du CCD a des F/D élevées ........... 
 

3 ) Les TYPES DE Modification Mécaniques Connues

 
  • A ) Montage d’un Focuser au Barillet sans ‘toucher’ au Miroir Primaire :
 
Cela va résoudre  uniquement et (malheureusement illusoirement)  la MAP ,
en effet , la MAP sera en apparence plus facile a réaliser ( le focuser étant près du foyer )
 
Mais comme venant après la focalisation donc déplacement du Primaire :
-          la collimation sera toujours aussi douteuse
-          le miroir se sera déplacé latéralement
-          le jeu de la vis de focalisation va entraîner une instabilité mécanique  .
 
  • B ) Blocage possible du Miroir Primaire ( avec ou sans utilisation de Focuser ) :
 
      • 1 ) Blocage du Miroir Primaire en un seul point
 
Le flasque métallique fixé au Miroir a l’arrière est utilisé par l’intermédiaire
du bras de déport pour déplacer le miroir .
C'est sans effectuer de trop lourdes modifications sur ce flasque qu'il
faut prévoir un " ancrage " de Tige de Fixation .
 
 
      • Comment ça marche ?
1 ) Focalisation sur une étoile
2 ) Serrage de l’écrou de butée du miroir
3 ) Collimation .
4 ) Mise au point en cours d’observation
 
      • ça apporte quoi  ?
On peut espérer une Collimation constante pour toute la nuit d’observation  ce qui déjà est un
Grand Avantage .
Mais ce  système n’apporte pas suffisamment sur la tenue dans le temps de la collimation , et d’autre part
l’assurance que l’on ne décale pas latéralement le miroir primaire .
Il est en tout cas non reproductible .
        Voir également :
        http://www.isomedia.com/homes/cvedeler/scope/mirrorlock.htm
 
 
      • 2 ) Blocage du Miroir Primaire en trois  points
 
Les Transformations mécaniques du Télescope deviennent  importantes .
Cette Méthode a également des adeptes dans le monde , mais d’après ce
que j’ai pu comprendre amène beaucoup de contraintes de préparation et de réglages 
des 3 tiges d’appui du Miroir Primaire avant  d’effectuer de l’observation
ou de la prise de vue d’objet Astro.
 
 
        
 
 
Pour ma part , je trouve ce système trop contraignant a l’utilisation
et  dans  sa réalisation , sans l'Assurance d'une parfaite continuité des
axes optiques , avec des réglages non reproductibles .
 
4 ) DÉMONTAGE d'un SCHMIDT CASSEGRAIN  ( ici avec un C8 )
 
Précautions : Préparer des petits récipients plastoc ou autre pour déposer les vis et petits éléments de démontage , deux Tournevis cruciformes de taille différentes  , une pince plate pour le circlip de vis de focalisation  , une clef allen de 1mm pour le bouton moleté de focalisation  et c'est tout .
Une Table assez grande et stable , avec une nappe type " Bulgomme " , ( ça amorti...... ) , un éclairage puissant  en 2 / 3 points . Du calme autour de vous ........ être à Jeun au moins au début 
 
Le démontage ne présente Aucune difficulté , bien sur  vous ne l'effectuerez que pour une raison majeure
je vous conseille d'imprimer cette partie de document ou au moins de la lire avec attention avant démontage , de ne jamais poser vos doigts ...... sur toutes les surfaces optiques et de suivre les étapes comme indiquées ci-dessous .
 
IL NE S'AGIT QUE DU DÉMONTAGE , LA COTATION DES PIÈCES SERA DÉCRITES  Chapitre V
 
1 ) DÉMONTAGE  du PALIER ARRIÈRE de la VIS  de FOCALISATION
[ Aucun  caractère délicat ]
On commence par le démontage de la flasque ( 3 vis ) du palier arrière
Le bouton de Focalisation ( moleté) enlevé , on sort le Flasque
Et là !! on TOMBE sur le cul , 2 magnifiques roulements  qui nagent  pataugent lamentablement dans l'alésage de leur logement .
C'est le flasque ( lisse ...)  qui assure le centrage , en fait qui n'assure rien du tout  !!!! Merci CELESTRON
On vire le Circlip  en bout d'axe de la Tige filetée de Focalisation .
Pour accéder au bout de  la Tige c'est très simple , on tire sur l'axe , le miroir se cale au fond , et on vise le manchon
Circlip de bout de vis enlevé , on dévisse l'ensemble manchon roulement  .
ça y est le PRIMAIRE n'est Plus solidaire du Barillet
En bougeant la Tige de focalisation , on se rend déjà compte des shifting et dé-collimation possibles .
 
2 ) DÉMONTAGE  de la   LAME CORRECTRICE
[ A  caractère délicat  Attention recommandée ]
Démontage du Flasque de Maintien de la LAME CORRECTRICE
     il y a 6 vis  cruciforme à 60 °,  a ce stade , on ne repère rien .
ça y est le flasque peut être retiré , il est en Plastoc, on le trouve légèrement déformé suivant les points  d'appui ,
il n'est pas serré fortement.
 ( a se souvenir pour le remontage  )
IMPORTANT
On repère : LE POSITIONNEMENT DE LA LAME  par rapport au Barillet avant .
On repère : LES CALAGES  de la LAME  existants  liège? papier ? sans doute au 1/100 de mm par rapport a la périphérie du Bord de la LAME  .
A Présent on sort l'ensemble  LAME CORRECTRICE      et  BAFFLE  + SECONDAIRE
 
3 ) DÉMONTAGE  du MIROIR   SECONDAIRE 
[ A  caractère délicat  Attention recommandée ]
LA LAME DE FERMETURE SECONDAIRE VERS LE BAS
Par le trou de fixation du cache on voit le repère écrit d'origine sur l'arrière du Secondaire , donc , un coup de feutre.
On dévisse les 3 cruciformes ( nos chères et tendres de nos collimation )
ET LA , le VOILE est Levé  OUI les 3 VIS RETIRÉES LE MIROIR  TOMBE !!!
Oh  qu'il est mignon le Secondaire  !!
COTE FACE
ON VOIT LE REPÈRE DESSOUS
COTE PILE
Les Repères Noir sont d'origine
INTÉRIEUR LOGEMENT DU SECONDAIRE ( tout plastoc )
On voit les 3 trous des passages des vis de Collimation
au centre un Pivot qui vient se centrer dans le trou central
de l'arrière du Secondaire .
En fait c'est plus un Centrage ( le Pivot est  libre avec jeu )
4 ) DÉMONTAGE  de l'ensemble  MIROIR PRIMAIRE  / Tube / Flasque arrière .
[ A  caractère délicat  Attention recommandée ]
Voila , il n' y a plus que le Primaire à sortir .
On peut remarquer 2 calages  Lame qui ont voleté sur le Miroir Primaire
et que le support de la LAME a 2 espacements : pourquoi ? , tout simplement pour le passage de la sortie du MIROIR PRIMAIRE .
Le Circlip  se retire sans outil  ( évitons de Tomber une pince sur le miroir ) , 1 doigt de chaque main permet son extraction a ses extrémités .

Il ne reste qu'à sortir le Bébé
Lorsque " l' enfant parait "  .
De l'utilité des alvéoles du support de la Lame pour le passage du PRIMAIRE .
Coté FACE
Coté PILE.
VU  LE DEPORT DE LA VIS DE FOCALISATION JE DOUTE FORTEMENT QUE LE MIROIR PUISSE  SE DÉPLACER  SANS A COUPS (?) LATÉRAUX
voila , le seau est vide ( mais percé )
IMPORTANT A NOTER  : l'intérieur du Tube est vraiment ANTI-REFLETS , ce qui est loin d'être le cas de l'INTÉRIEUR DU BAFFLE FIXE .......... où passe tout de même  le faisceau Lumineux du Secondaire !!!
dont acte ??
Pour accéder aux modifications futures  on désolidarise  le Fut du C8 DE SON BARILLET ARRIÈRE   , il y a 4 vis écrous
 de  3 mm  !!! en espérant que cela suffise ....
FINALEMENT  Y A RIEN DANS UN S-C .....:-))))
5 )  Les Eléments Cotés  d'un SCHMIDT CASSEGRAIN  C8 Celestron
A ) PARTIE  MIROIR PRIMAIRE
 
Mon sentiment a l'examen du support du Primaire , c'est
que le serrage se faisant ( partie Pyrex - Flasque Tube
 Support ) sur un joint Torique .... c'est a nouveau la
découverte d'une source de déformation axiale optique
du Primaire .
Mais au niveau conception , serrage métal sur pyrex
 pouvait on faire autrement ?
B ) PARTIE  MIROIR SECONDAIRE et LAME Correctrice.
 
C ) PARTIE  BARILLET & BAFFLE FIXE.

D ) PARTIE  LAME DE FERMETURE & son SUPPORT.

 

 
6 ) Modifications Mécaniques du  SCHMIDT CASSEGRAIN
 

Après beaucoup de réflexions les CHOIX :

  • Blocage définitif du PRIMAIRE , via le Tube Porte Primaire (collage sur Baffle Fixe .

  • Focalisation par déplacement Cellule du Miroir SECONDAIRE .

  • Mise au Point ( MAP ) , par Focuser arrière 2"  .

Voila en synoptique ce nouveau système mécanique

 

 

 

 ) MISE EN OEUVRE :

 

 

 

Sachant que pour la mise au point ( la Focalisation ) nous aurons besoin  d'un Focuser externe derrière le Barillet

celui-ci amenant un Tirage conséquent , les réglages pour la détermination de la position du PRIMAIRE sur le BAFFLE NE PEUVENT SE FAIRE SANS LUI  , il faut se souvenir qu'un déplacement  de 1 mm du Primaire sur le Baffle entraîne un déplacement de 25 mm du foyer  !!!

 

 

 

2 ) MÉTHODE de détermination  de la Position du Primaire (avant fixation ) :

 

Cette Opération se fait de jour et en Terrestre .... oufff  :-)))

  

a ) Placer le Focuser ( Crémaillère...ou autre système de focalisation )  au Barillet du Tube , pour ma part , j'ai

  choisi un Crayford  de William Optics 2" , le Tirage est de 95 mm.... ça pète la santé , et sa course est d'environ

  30 mm .

 

 

 

b ) TESTS de la Position du Primaire (avant fixation )pour résoudre la plage F/D :

 

-  on remonte le C8 : .....et oui , maintenant on sait faire toujours en positionnant correctement

grâce à leurs repères les 2 miroirs ( voir plus haut ..)

 

-   on positionne le Tube sur sa monture a l'horizontale , en " visant " un objet ( cheminée , antenne , toiture )

le plus loin possible du lieu , pour ma part j'ai fais ces réglages à 4 km de distance sur une antenne .

 

- on fait donc les MAP ( mises au point ) , avec le bouton de focalisation traditionnel , a toutes les F/D

  désirées ( reduct.focale  jusqu'a Barlow3x )  à l'aide de bagues allonges si il y a lieu .

 

- cette opération est longue mais plus qu'inévitable ............, le BUT ÉTANT DE

TROUVER UNE POSITION MOYENNE du MIROIR PRIMAIRE sur son BAFFLE qui va nous permettre via le FOCUSER

D' OBTENIR  TOUTES LES FOCALES SOUHAITÉES .

 

 

c ) REPÉRAGE de cette POSITION du PRIMAIRE :

 

- Une  fois ces opérations faites , lorsque le Primaire est a sa position moyenne pour toutes les Focales

testées.

 

- ON LAISSE la vis de MAP BLOQUÉE dans sa position

 

- ON DÉMONTE LA LAME CORRECTRICE

 

- ON GRAVE UN REPÈRE ( cutter ou autre ) , AU SOMMET DU SUPPORT FIXE du PRIMAIRE sur

   le Baffle Fixe ( repère de positionnement foyer correct )

 

- ON GRAVE UN AUTRE REPÈRE ( cutter ou autre ) , longitudinal ( dans l'axe ) sur le  Tube Support Primaire

  et le Baffle fixe assurant au collage le positionnement correct du Primaire par rapport au Barillet arrière

 

 

3 ) AIDE AU POSITIONNEMENT avant COLLAGE baffle PRIMAIRE:

- l'idée , est de placer une butée au fond du barillet sur le baffle fixe .

LA HAUTEUR DE CETTE BUTE  DEVANT en finalité permettre ( par des retailles successives ) ,

de retrouver en positionnant l'ensemble PRIMAIRE/support ,

le bon positionnement par rapport au repère tracé précédemment .

 

- J'ai utilisé un bouchon/capuchon plastoc , découpé le dôme , puis en mesurant la longueur du support

fixe (tube) du primaire ,

 

- On découpe une lamelle dans la bague plastoc , puis on positionne l'ensemble

primaire et son support , on vérifie ou ce situe LE REPÈRE Gravé sur le Baffle fixe .

 

- en 2 / 3 découpes on trouve le positionnement parfait .

Puis on colle la base de la bague plastoc , 3 / 4 points de colle rapide

 

       

 

 

 

4 ) COLLAGE ENSEMBLE TUBE / PRIMAIRE sur BAFFLE FIXE :..Séquence émotion garantie ..

 

bon à ce stade on peut encore réfléchir...., car après il sera trop tard , le Baffle Support Primaire

sera irrémédiablement  solidaire du Baffle Fixe ......., donc , boire ou coller :.....il faut choisir

j'ai donc choisi les 2 .....ça aide :-)))

ATTENTION !!!!!!! , cette opération est quasi irréversible ..... et à vos risques et péril !!

 

* ON visse à fond le flasque porte Primaire sur son Tube

 

* pour le COLLAGE Tube/Primaire sur BAFFLE FIXE , j'ai utilisé de la Colle rapide métal / métal .

 

* POSITIONNER LE CUL DU BARILLET DROIT SUR UNE TABLE , BAFFLE FIXE DONC VERS LE HAUT .

 

SIMULER MENTALEMENT L'OPÉRATION c'est à dire QU'IL FAUDRA POSITIONNER LES REPÈRES MIROIR PRIMAIRE ( sur le bord du PYREX ) ET BARILLET  intérieur ( fait au 1er Démontage)   FACE A FACE  Le bras de manoeuvre devant se situer dans l'axe du trou barillet ou passait le système vis/molette de focalisation, mai sons positionnement est quasi naturel .

 

BON FAUT PAS TREMBLER , ET IL FAUDRA ALLER TRÈS TRÈS  VITE

 

- On dépose la colle par point sur le baffle fixe ainsi que sur les entrées du TUBE/PRIMAIRE

 

- ON ENGAGE LE TUBE/PRIMAIRE  et on L'ENFONCE d'un COUP :

 

TRÈS RAPIDEMENT  jusqu'a toucher LA BAGUE PLASTOC DE FOND de positionnement ,

en s'assurant de la mise face a face des 2 repères ( Primaire / Barillet Interne )

 

CA Y EST , l'Opération de COLLAGE est terminée .......  ouffffff !!!!

 

**** Malgré la rapidité du collage et le temps très court de séchage , j'ai préféré attendre 3 bonnes heures avant les Opérations suivantes .

 

 

5 ) Découpage partie bras de manoeuvre du flasque porte Primaire :

 

!!! avant de supprimer le bras de manoeuvre, le Primaire sera "retiré" .....évidemment !!!!

 

Cette opération est bien entendu irréversible, elle consiste à

- scier tout d'abord la "queue" de manoeuvre suivant le repère rouge ( sciage en pointe)

- meuler le bossage restant pour arriver au niveau de la surface de la couronne .

 

 

 

 

C'est spectaculaire , mais sans danger !

 

Pour la finition , ponçage toile émeri jusqu'a très fin

 

 

Remplacement du joint torique par un joint liège de 2 mm , sur face appui Pyrex Primaire

 

 

Portée arrière du Miroir

 

 

 

5 ) LE NOUVEAU SYSTÈME SECONDAIRE ( baffle et cellule ) :

 

 

 

 

 

Cet ensemble en alu a été réalisé par un copain sur des machines pro , il est bien sur reproductible.

 

 

 

Même Calculé au plus juste ( au moins d'encombrement ) le passage des 2 bagues support et serrage

de l'ensemble , nécessitent de "meuler" le trou de passage de la Lame de quelques 1/10ème de mm

cette opération délicate se fait sans encombre.

Le montage ci-dessous montre la Lame de Fermeture emmaillotée dans du papier collant large

de peintre , la Lame est posée sur du Bulgomme ( anti-dérapant) , le tout sur une planche de bois

percée d'un trou de diamètre supérieur au trou de passage de la Lame .

Tout cela sur un lavabo , afin de travailler eu meulage sous un filet d'eau permanent.

- travailler avec une meule miniature a main , à grande vitesse, par passes successives

- constamment sous un filet d'eau

 

 

 

6 ) CONTRÔLE PLANS  BAFFLE FIXE / MIROIR PRIMAIRE / LAME DE FERMETURE:

 

A- Contrôle de planté

 

 

 

 

En premier lieu , trouver une surface plane s'assurer de cette planéité avec un niveau à bulle

de précision .

- poser le cul du Tube sur cette surface plane , donc Tube debout

- vérifier dans l'ordre :

    * la Planéité du cul du foyer avec le sommet du baffle primaire

    * mesurer entre la périphérie du baffle et l'intérieur du barillet

       les écarts éventuel par 2 cotés opposés perpendiculaires entre eux .

       si un écart est trouvé , il sera sans aucun doute très faible a ce niveau

       on verra plus loin la solution .

    * on présente le Miroir Primaire sur son appui

 

et là , je m'aperçois que le trou du Primaire se positionne quasiment bloqué sur le Baffle !!!!!!

c'est a dire sans aucun jeu .....latéral , et je découvre que le miroir n'est pas centré sur la baffle !!!!

comme il y n'y a aucun jeu , il est impossible de le mettre dans l'axe du baffle.

 

 

 Il est certain que cela ne me convient pas du tout

 dans la mesure ou je veux avoir accès a tous

 les réglages possibles pour obtenir le plus parfait

 chemin optique du focuser arrière au centre du

 miroir secondaire .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je prend donc la "sauvage " décision de meuler le trou central du Miroir Primaire , bien sur cette opération n'est

pas sans risques ( écaillage , dérapage sur partie aluminée etc....)

Mais avec un maximum de précautions , je pense que c'est jouable , je me renseigne a droite a gauche sur la meilleure

façon de meuler 0.7mm sur le rayon .

- protéger la face aluminée du miroir ( j'ai utilisé un disque de carton au diamètre du miroir , scotché sur sa

  périphérie et vers le trou central , rendant étanche aux poussières de verre )

- travailler avec une meule miniature a main , à grande vitesse, par passes successives

- constamment sous un filet d'eau

- le miroir sur champ

 

En fait l'opération dans ces conditions se passera très bien .

 

On reprend la vérification de Planéité

  * on remet le miroir Primaire en appui

  * on vérifie avec jeu de cales et niveau a bulle de précision la planéité du Primaire

     a ce niveau là il ne doit pas y avoir de problèmes.

  * on vérifie en le centrant , les écarts entre les bords du Primaire et l'intérieur du Barillet

     sur 3 points a 120° , maintenant qu'il y a du jeu dans l'axe central sur le baffle fixe ,

     pas de problèmes pour ça .

  * on serre le Primaire ( entre les 2 joints de liège ) , avec la bague de serrage

     après vissage a la mano , on positionne 2 piges dans les trous de serrage de la bague

     et on serre jusqu'a l'appui , pas de serrage fort .

  * on remonte le fut , pour le maintien des écrous intérieur , une pince brusselle serrée par

     un elastoc , fait bien l'affaire 

  * on mets en place la lame de fermeture .

  * on vérifie la planéité de la Lame en interposant des cales d'épaisseurs , avec un niveau a bulles

     de précisions , j'ai  effectué ses mesures dans 3 Axes à 120°.

     bien sur , avec les joints d'appuis en place , si il y a un écart , il faudra le repérer

     et le mesurer afin de découper dans du "papier à joint l'épaisseur nécessaire.

     normalement il ne devrait pas y avoir d'écart mesurable .

 

2 ) - RÉGLAGES AXE OPTIQUE/MÉCANIQUE

 

    LES 3 CAS DE FIGURE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cellule porte primaire comporte un trou de 1mm ( qui sera ensuite agrandi pour le passage du "pivot"

de collimation ) , ce trou va servir a aligner avec un faisceau laser l'axe optique du secondaire  :

   - du Porte oculaire  jusqu'a la cellule secondaire

Pour permettre l'alignement le plus précis possible , j'ai fait "tourner" la pièce ci-dessus , avec la dimension du trou

connu auparavant , après avoir trouvé le module laser décrit dans l'image .

 

!!!! Important , le diamètre du trou dans le corps de la pièce de 2 mm est trop important ,

0.5 / 0.8 mm aurait était mieux adapté,

 

MÉTHODE de réglage du centrage du Miroir Secondaire :

 

Pour permettre le centrage du secondaire par rapport au porte oculaire , il faut enlever le miroir secondaire de son support

placer l'oculaire laser de réglage .

Ensuite , desserrer le flasque d'appui de la lame correctrice suffisamment pour permettre son déplacement pendant

les réglages ( toutes les cales de positionnement .

Il s'agit maintenant par des déplacements latéraux successifs de la lame d'obtenir au cul du porte secondaire le maximum

de lumière du faisceau laser ( trou central ).

 

Cette méthode suppose que le barillet secondaire soit parfaitement centré ( concentrique ) par rapport au bord de la

lame correctrice , et que le repère de positionnement d'origine soit placé au bon endroit .

Disons que c'est la moins mauvaise :-)  méthode d'alignement du secondaire que j'ai pu trouvé , je suis preneur de

toute idée sur le sujet !

 

Cela suppose également que le collage du Secondaire

sur sa platine support est parfait, c'est a dire que le centre optique du Secondaire est parfaitement dans l'axe du

trou central de la platine alu support .

 

7 ) TESTS ET CONCLUSION

 

-  Le Miroir Primaire est maintenant fixe , et il le reste dans tous les basculements du Tube .

 

A- FOCALISATION ( ce n'est pas la mise au point ), par déplacement du secondaire .

Comme précisé précédemment , il est CAPITAL de fixer le Tube Porte/Primaire dans une position moyenne par rapport au secondaire, de ce fait , les mises en Focalisation seront très limitées .

 

dans le cas de ce S-C 200mm seulement 2 positions du Secondaires , j'utilise :

  - 1 ère Position  Pour les courtes Focales ( ciel profond )

    de 330 mm ( Red.3.3 + Red.capteur 0.5) à 1200 mm

 

  - 2 ème Position  Pour les Longues  Focales

    de 2000 mm à 9000mm

 

Bien sur , après  passage  de 1 à 2 ou 2 à 1 , une collimation est impérative , mais il faut bien dire

que lors d'une soirée , c'est ou du profond, ou du planétaire que l'on fait !

 

B - MISE AU POINT MAP :

 

Par Focuser Crayford  de William Optics 2"

Là ça devient du plaisir par rapport aux S-C Classiques d'effectuer la MAP , à grande Focale ,

avant , déplacement énormes de la Planète , voir sortir du champ .

Maintenant l'objet bouge un peu bien sur ( j'ai pas un doigté de couturière) , de l'ordre par exemple

sur Jupiter d'1/5 du diamètre de la planète .

 

C - ÉTAT de la COLLIMATION du Tube :

 

C'est un autre point remarquable maintenant , on peu basculer le Tube dans tous les sens

le déplacer , la Collimation ne bouge plus !!!

 

 

Ma conclusion est que je suis plus que très satisfait de ces profondes modifications , moi qui suis autant

attiré par la compréhension , les améliorations possibles de son matériel que par  l'observation

et l'imagerie , j'ai pris un bonheur pas possible à faire ces modifs .

 

 

 

 

Accessoirement , j'ai profité de ces manips pour monter au cul du barillet un ventilo de processeur , que j'utilise

l'été ( dans le sud ) , ainsi qu'une poignée  bien pratique pour l'orientation manuelle du Tube

 

 

8 ) Partie : LAVAGE des MIROIRS et LAME
Opération Incontournable après toutes les manips effectuées :-))
 
Bon , au départ ça fait peur quand on a jamais réalisé ces opérations , mais nous allons voir qu'il n'y a aucun problème si
l'on respecte certaines règles élémentaires .
  • Être à jeun :-))
  • Éloignez Géraldine, les morpions, les chiens les chats .
  • Acheter 5 litres d'eau déminéralisée
  • Acheter de la ouate , coton très fin
  • Prévoir une bassine plastoc , des torchons propres
  • ....5 gousses d'ail , 4 pincées de sel, thym et romarin , 2 cueillerees d'huile d'olive
La Règle d'or : ne jamais toucher les miroirs et Lame à sec  !!!!!!!!!!!
- Utiliser une bassine pas très grosse pour économiser l'eau déminéralisée ( que vous avez piqué à Géraldine..)
- Verser de l'eau déminéralisée + quelques gouttes de produit vaisselle , agiter pour mélanger
 
- Placer le miroir primaire dans la bassine , agiter le , puis laisser reposer 1/4 h , de cette façon la majeure partie
  des pétouilles va se décoller.
 
  
- Après 15/20 mn , passer la ouate/coton sur l'alumine du miroir ATTENTION !!!! sans frotter , en CARESSANT simplement le miroir et TOUJOURS MIROIR IMMERGE , de cette façon , c'est le film eau déminée/produit vaisselle qui se trouve entre l'alumine et le coton , en tournant sur le miroir .
 
- Rincer sous l'eau du robinet , puis rincer avec l'eau déminéralisée directement avec le bidon .
 
- Laisser reposer le miroir sur un torchon propre étendu , ATTENTION !! un etre humain est tenté d'enlever les gouttes
résiduelles sur le miroir pendant le sêchage , è bè NON , faut pas le faire , sinon on devra tout recommencer !
aller plus tot faire un tour 3/4d'h , quand vous reviendrez tout aura séché , nickel chrome .
 
 
 
- Opérer de la même façon pour le reste de la famille :
- MIROIR SECONDAIRE
- LAME DE FERMETURE
 
- FAIRE SECHER LES ELEMENTS UNE BONNE HEURE , surtout ne regardez plus les  les miroirs , quand vous reviendrez au bout
de 60 mn , tout sera sec , si il reste une pétouille sur le Primaire , surtout ne faites aucune tentative , ce ne sera jamais ca qui
va altérer la qualité de votre système optique
Par ailleurs , je n'autorise les copies de tout ou partie de ce document qu'après mon accord écrit., sinon vous encourez des Poursuites
à mobylettes .......effrénées
copyright© Bernard BAYLE  , bbayle@bbayle.com