titre_pages.jpg (49668 octets)
Télescope  C11 XLT Fastar Alu acheté en 2011 bbayle@bbayle.com
Changement Joints de serrage  de la Lame de Schmidt  par des joints Liège et Recalage  Lame/Secondaire  sur Primaire

 

Pour accélérer la mise en T°c suivant la saison et l'exposition du Tube, je retire le secondaire , ce qui donne une circulation d'air de la Lame au porte oculaire, et depuis quelques mois, j'ai constaté que le bloc Secondaire Fastar "tournait" sur la Lame de Schmidt , d'où l'idée de remplacer les joints existants de maintien de la Lame de Schmidt par des joints Liège qui permettent  un bon maintien ( sans appliquer trop de serrage ) Nous avons échangés avec WilliamP  qui avait effectué cette manip  sur ce sujet et autres points concernant les S-C Celestron .

** Concernant le recalage des optiques au remontage en fin de page , quelques réflexions sur la "légende urbaine" concernant l'appairage secondaire / primaire  (au moins depuis 2011 ).....

 

 

Pour positionner le Tube verticalement , une casserole fait parfaitement l'affaire

"Bloc" Secondaire Fastar de ce C11 XLT Alu


C'est un secondaire Fastar, donc on retire le Secondaire, puis  le flasque plastic de maintien de la lame de Schmidt ( 8 vis )   et on en profite pour Repérer la position  de la Lame par rapport au barillet d'une part et la position du détrompeur du positionnement du miroir secondaire d'autre part

 


On retire délicatement l'ensemble  Lame/barillet secondaire du "barillet Avant" pour ne pas déplacer  les cales latérales que l'on devrait trouver,

Ensuite il s'agit de dévisser le baffle du barillet support Secondaire pour retirer la Lame de Schmidt et là , GROS PROBLEME, impossible de dévisser ce Baffle de plus de 2/3 mm ....., interrogation, cogitation et prises de tête , un montage vissant plastoc / métal n'est pas la meilleure des choses . Après beaucoup de réflexions , je prend la décision d'utiliser avec précaution un dégrippant sur les 1ers filets, la lame ne risquant rien puisque extérieure au cylindre formé par le bloc secondaire .

Quelques heures après .......good new, le dévissage est possible et la Lame est déposée proprement , j'ai nettoyé avec un détergent ménager le baffle plastique et le bloc support secondaire de toutes traces de dégrippant . Après démontage , on peut constater qu'il y a 2 méplats à 180° pour moins de surface filetage/taraudage , mais c'est insuffisant . A noter qu'il n'y avait pas de points de colle sur baffle/barillet secondaire.

 


On repère l'emplacement des cales en regard sur la Lame et sur le Barillet Avant

 

 


On a maintenant en main l'ensemble baffle / barillet , les vieux joints se retire facilement à l'aide de morceau de plastic pour ne pas abimer les  portées de  joints .

Confection des Joints Liège , on trouve sur le net des feuiles A4 de 2 mm d'épaisseur ce qui fera bien l'affaire, après traçage au compas , la découpe au ciseaux se passe facilement


Considérations sur les Celestron depuis (au moins ) 2011

Il y a sans doute eu une époque , quand les Celestron étaient " conçus " au US , où les soins apportés au montage devaient être  corrects comme cette histoire d'Appairage lame-secondaire/primaire qui devait être réelle .

Aujourd'hui , enfin au moins depuis 2011 , cette histoire d'appairage est une véritable "légende urbaine" , comme la  gravure de Num de Série sur les divers éléments à assembler . Gravures inexistantes sur mon C11 XLT Fastar Alu , il y a seulement :

- 2  repère symbolique identiques à 180 ° gravés sur le champ de la Lame de Schmidt

- 1  un trait  de marquer sur le champ de la platine alu support secondaire en regard  du logement du téton détrompeur du suppeort secondaire.

- on va voir que le sticker "Fastar" collé sur le secondaire doit être // au sol quand on regarde le tube queue d'aronde vers le bas est aussi une "légende urbaine"  !! sur un C11 correctement réglé .

L'historique de ce  C11 XLT Fastar Alu acheté neuf en 2011 c'est qu'après quelques mois d'utilisation je trouvais que j'avais du mal à faire une map parfaite et que les images  manquaient de contraste , je suis donc allé chez Médas avec mon Tube sous le bras pour savoir de quoi il retournait  . Les éléments ont été recalés , j'ai pu voir moi-même une tache d'Airy quasi parfaite .... bref "on" m'a dit que ce C11 faisait partie des bons C11... Pratiquant quasi uniquement l'Imagerie Planétaire , j'ai pu facilement le constater .

Remontage et recalage lame/secondaire  // primaire

J'avais donc les repères "Medas" lame et secondaire , mais j'ai voulu parce que j'ai du temps et que ces manips m'intéressent beaucoup repartir de zéro pour trouver le bon compromis de calage lame/secondaire par rapport au primaire . Je savais que je partais pour quelques heures :

- je suis donc parti comme point de départ ....par la "légende urbaine" :  lame/secondaire à 03h00 .....( donc sticker "Fastar"  à l'horizontale )

- j'ai testé  8 positions  fois 45°  ...... bon c'est long le tour complet, j'ai fait ça sérieusement à barlow 3x , comme j'ai un focuser , à  environ  9 mètres de focale

- collimation à chaque  étape  puis vidéo de la figure d'Airy ,  avec une Turbu  acceptable

- c'est remarquable de constater que sur 360 °, il y a une zone  de seulement  allez  on va dire 60°  où se situe le  meilleur compromis, c'est dans cette zone que se    trouve les repères " Médas "

Cela veut dire que l'on peut recaler correctement les optiques sur un S-C si l'on a effectué un démontage  sans repères , Par contre , il est impératif avant toute chose au moment de sortir la Lame de Schmidt de bien repérer l'emplacement des cales latérales et une estimation de leur épaisseur   (bord de lame/barillet avant ) . Bien qu'il y est des solutions là aussi .

Je vais donc peaufiner le calage dans cette zone , mais la figure d'Airy obtenue est déjà satisfaisante :

 

 

Comme la Lune me tendait les bras , je n'ai pas résisté à tester sur une image qui si elle n'est pas l'image du siècle est malgré tout très acceptable